mar. Juil 16th, 2024

Aujourd’hui, nos appareils électroniques sont devenus des compagnons inséparables. Smartphones, ordinateurs, tablettes et téléviseurs, chaque foyer français possède en moyenne 90 appareils électroniques. 

 Ils sont incontournables pour le travail, les loisirs et pour rester en contact avec nos proches.  

Mais le sont-ils vraiment pour l’environnement ? 

 

Derrière cette démultiplication, il y a un problème caché : les appareils inutilisés. Une enquête de l’ADEME montre que chaque foyer a entre 5 et 10 appareils électroniques oubliés dans des tiroirs, souvent remplacés par des modèles plus récents. Ces appareils dormants représentent un véritable gaspillage et soulèvent des questions sur notre manière de consommer la technologie.  “La perceuse utilisée 15 minutes dans toutes selon les dires de Leroy Merlin France.” en est un parmi différents exemples. 

 

De la Fabrication à l’usage, il n’y a pas qu’un pas : 

La fabrication de nos appareils électroniques à un impact énorme sur l’environnement. Chaque étape du processus, de l’extraction des matières premières à l’assemblage final, contribue à la pollution et à l’épuisement des ressources naturelles. 

L’extraction des minerais rares, comme le cobalt et le lithium nécessaires pour les batteries, est particulièrement préoccupante. Souvent réalisée dans des conditions dangereuses et peu régulées, cette extraction cause des dégâts environnementaux et des problèmes sociaux. 

Ensuite, la production et le transport des appareils émettent une grande quantité de gaz à effet de serre. Chaque nouveau gadget qui arrive dans nos mains a déjà un lourd bilan carbone. 

Concevoir aux Etat-Unis pour ensuite traverser plusieurs fois le globe, voici la routine de nos appareils électroniques du quotidien 

Le numérique responsable, c'est quoi ? - MtaTerre

(Source : ADEME) 

 

La seconde vie, un second souffle pour notre environnement : 

Heureusement, il existe des solutions pour réduire l’impact environnemental de nos appareils électroniques : 

  • Le reconditionnement et la seconde vie sont des alternatives intéressantes. 

Le reconditionnement consiste à remettre en état des appareils usagés pour leur donner une nouvelle vie. Cela permet de réduire la demande de nouveaux produits et donc l’impact de leur fabrication. Les appareils reconditionnés sont souvent vendus à des prix plus attractifs, ce qui est bénéfique pour le consommateur. 

Un réflexe de plus en plus en vogue, en effet, sur les 264 millions de téléphones vendues en France, 34 millions d’entre eux étaient des téléphones reconditionnés. 

La seconde vie, quant à elle, implique de donner ou vendre des appareils que l’on n’utilise plus. Cela évite qu’ils ne finissent à la décharge et permet à d’autres personnes de les utiliser. Des plateformes de revente et de don facilitent cette démarche, rendant le processus simple et accessible à tous. 

Des habitudes qui forte heureusement, sont adoptés de manières plus naturelles chez les Français, EasyCash par exemple, c’est aujourd’hui plus de 14 millions de produits vendues par mois dans ces différents magasins. 

 

Nos appareils électroniques sont essentiels, mais ils ont un coût environnemental important.  

En prenant conscience de l’impact de leur fabrication et en adoptant des pratiques comme le reconditionnement et la seconde vie, nous pouvons réduire notre empreinte écologique. 

Envie d’en savoir plus sur comment adopter des habitudes plus durables ?

Click to rate this post!
[Total: 0 Average: 0]