mar. Fév 7th, 2023

Attaques de cybersécurité, multiplication des fournisseurs, télétravail et gestion des outils SaaS, telles sont les principales problématiques rencontrées par les MSP selon une nouvelle étude d’Acronis

Une étude d’Acronis et de ChannelPro Network révèle que les MSP économisent près de 250 000 dollars et gagnent cinq heures pour rétablir les opérations suite à un incident de cybersécurité rien qu’en misant sur des outils d’intégration

Paris – Acronis, un leader mondial de la cyberprotection, annonce qu’une nouvelle étude menée par VansonBourne démontre que la consolidation et l’intégration de services de cybersécurité, de sauvegarde et de reprise après sinistre génèrent 229 159 dollars d’économies en moyenne et permettent de réduire de cinq heures en moyenne le temps de reprise suite à une compromission ou une perte de données.

Pour cette étude intitulée « MSPs Speak: Cybersecurity and the future role of the MSP », sponsorisée par ChannelPro Network, 400 fournisseurs de services gérés du monde entier ont été interrogés sur les problématiques et opportunités auxquelles sont confrontés actuellement les MSP qui proposent des services de cybersécurité, de sauvegarde et de reprise après sinistre. Téléchargeable gratuitement, le rapport fait le point sur les aspects les plus critiques, comme les attaques de cybersécurité, la multiplication des fournisseurs, les environnements de télétravail et l’utilisation que les clients font des outils SaaS.

Les MSP se sentent vulnérables dans un contexte de méfiance
Les conclusions de l’étude expliquent pourquoi les MSP ont urgemment besoin des gains d’efficacité permis par la consolidation des fournisseurs, surtout dans l’actuel contexte de menaces. En effet, les attaques de la chaîne d’approvisionnement des MSP se sont multipliées ces derniers temps, au point que 96% des MSP craignent de subir une compromission de cybersécurité au cours des 12 prochains mois. Ce sentiment de vulnérabilité est exacerbé par un double manque de confiance : 49% des MSP déclarent que leurs clients n’ont pas totalement confiance dans la sécurité des services qu’ils leur proposent et 53% des MSP ne font pas totalement confiance à leurs propres fournisseurs de services de cybersécurité.

Pour compenser ce sentiment de vulnérabilité, de nombreux MSP ont complété leur pile technologique avec de nouveaux outils. Ils ont recours à 4 fournisseurs en moyenne pour les services de cybersécurité, de sauvegarde et de reprise après sinistre, et 30% des MSP reconnaissent même solliciter plus de 5 fournisseurs.

Le rôle de la gestion SaaS
Les MSP rapportent que leurs clients utilisent 14 outils SaaS en moyenne, ce que confirme une étude récente d’Acronis auprès des utilisateurs finaux. Toutefois, les MSP disent ne gérer que 58% en moyenne des outils SaaS de leurs clients. 3% seulement disent gérer 100% du parc. Ce décalage expose les clients à des vulnérabilités plus importantes car leurs données SaaS ne sont pas correctement protégées et les MSP ont une visibilité limitée sur les environnements. Cette situation s’accompagne donc d’un formidable potentiel de croissance pour les fournisseurs de services qui sauront convaincre leurs clients des avantages à leur confier la gestion des licences, de l’intégration, de la sécurité et de la performance de ces solutions SaaS. Pour les MSP, les principaux obstacles à ce que leurs clients leur confient la gestion de davantage d’outils SaaS résident dans le manque de relations avec les décideurs concernés (44%), le fait de ne pas avoir les bons outils (41%) et un manque de confiance (39%).

Plus d’outils = plus de problèmes
Malheureusement, déployer des outils technologiques pour régler un problème ne suffit pas toujours. Cette multiplication des outils occasionne même souvent de nouveaux problèmes. Les deux difficultés les plus fréquemment citées sont l’intégration des offres de sécurité aux systèmes métier et IT préexistants (40%) et la création de processus et workflows de sécurité qu’il faut maintenir à jour (37%).

Mais outre les problématiques d’intégration, de formation, de documentation et de workflow associées à la coexistence de toujours plus d’outils, un problème économique se pose. Ces deux dernières années, le coût moyen des services de cybersécurité, de sauvegarde et de reprise après sinistre a augmenté de 19%. Or 71% des MSP disent combien il est difficile de justifier ces augmentations auprès des clients ce qui pose un sérieux dilemme et intensifie la pression sur les marges bénéficiaires.

La tendance à la consolidation et l’intégration et ses avantages
Face à cette multiplication des outils et aux problèmes d’intégration, de workflow et de coûts qu’elle induit, il n’est pas surprenant que 92% des MSP confirment avoir consolidé les fournisseurs et que 70% prévoient d’aller plus loin compte tenu des économies d’échelle réalisées sur les moindres coûts de licences, coûts de formation et de documentation, ainsi que grâce aux heures gagnées à restaurer les opérations après un incident. Et plus de gains de temps et d’argent sont envisageables, d’autant que 41% des MSP indiquent vouloir intégrer davantage l’automatisation des tâches de sauvegarde et de restauration à leurs services de cybersécurité pour mieux se prémunir des attaques de ransomware.

« Il n’a jamais été aussi compliqué de protéger la sécurité des PME des assauts des cybercriminels à des coûts raisonnables. Les fournisseurs cherchent donc pas tous les moyens à proposer des services de sécurité plus rapidement et plus efficacement », déclare Rich Freeman, rédacteur en chef de ChannelPro Network. « Cette étude montre qu’une part vraiment très importante des MSP misent sur la consolidation pour y parvenir, avec à la clé de formidables gains de temps et d’argent. »

RESUME
Les conclusions de cette étude sont claires : les MSP fournisseurs de services de cybersécurité rencontrent de très nombreuses difficultés et le déploiement de toujours plus d’outils ne fait qu’aggraver le problème. D’où l’actuelle tendance à la consolidation des fournisseurs et à la volonté d’intégrer les fournisseurs existants aux workflows. Et il se trouve que les MSP qui font ce choix se dotent d’un avantage certain sur la concurrence.
« Les MSP font confiance à Acronis et aux solutions de Cyberprotection pour consolider leurs fournisseurs et mieux se protéger des cyberattaques. Acronis est un chef de file de la cybersécurité, de la protection des données et de la gestion de la protection des terminaux. Nous sommes fiers de contribuer à éliminer la charge de devoir gérer plusieurs fournisseurs, tout en renforçant la sécurité », fait remarquer Patrick Pulvermueller, CEO d’Acronis.

Pour télécharger l’intégralité du rapport, rendez-vous ici : « MSPs Speak: Cybersecurity and the future role of the MSP ».

A propos de l’étude
Cette étude Acronis, réalisée en partenariat avec Vanson Bourne et ChannelPro Network, synthétise les réponses données par 400 décideurs seniors de fournisseurs de services IT, spécialisés dans la cybersécurité, le consulting en sécurité IT et/ou les services de sauvegarde ou de reprise après sinistre, entre août et septembre 2021. Les sondés se répartissent comme suit : 200 participants aux Etats-Unis, 100 participants au Royaume-Uni, 50 participants en Australie et à Singapour (collectivement) et 50 participants aux Emirats arabes unis et en Arabie saoudite (collectivement).

A propos d’Acronis
Acronis unifie la protection des données et la cybersécurité pour délivrer une approche de cyberprotection intégrée et automatisée réunissant les conditions SAPAS de fiabilité des données, d’accessibilité, de confidentialité, d’authenticité et de sécurité. Par ses modèles de déploiement flexibles adaptés au fonctionnement des fournisseurs de services et des professionnels IT, Acronis garantit la cyber protection supérieure des données, applications et systèmes avec des solutions antivirus de nouvelle génération, de sauvegarde, de reprise après sinistre et de gestion de la protection des terminaux à base d’IA. Grâce à un antimalware avancé piloté par une intelligence artificielle de pointe et à ses technologies primées d’authentification par la blockchain, Acronis protège n’importe quel environnement, cloud, hybride, sur site, pour un coût prévisible et abordable.
Société fondée à Singapour en 2003 et enregistrée en Suisse en 2008, Acronis compte à présent plus de 1 700 salariés sur 34 sites dans 19 pays. Plus de 5,5 millions de particuliers et 500 000 entreprises font confiance aux solutions Acronis, dont de grandes équipes sportives professionnelles. Les produits Acronis sont distribués par un réseau de 50.000 partenaires et fournisseurs de services, couvrant plus de 150 pays dans plus de 25 langues.
Plus d’informations : https://www.acronis.com/fr-fr/

A propos de ChannelPro Network
ChannelPro Network est un média spécialisé d’information des décideurs IT et des partenaires Channel, qui trouvent des avis d’experts, des analyses, des actualités, des comparatifs de produits et des conseils avisés sur ses sites web, lors de rencontres live et en lisant le magazine mensuel du groupe. Chaque jour, ce média relaye les avis de partenaires, de fournisseurs, de distributeurs et d’analystes.

Click to rate this post!
[Total: 0 Average: 0]

By Manuel